En Belgique, naviguer en bateau demande, comme dans tout autre pays, le respect de certaines lois établies. D’autant plus que la navigation de plaisance y est très répandue. Ainsi, il est nécessaire d’avoir un brevet de conduite et certains documents obligatoires afin de pouvoir conduire un bateau. Et ce, quel que soit le motif de votre navigation. Ce brevet et ces documents varient en fonction de plusieurs facteurs tels que le type de bateau que vous pilotez et l’endroit où vous naviguez.

Qu’est ce que la navigation de plaisance ?

La navigation de plaisance est un terme utilisé pour décrire toute navigation en mer ou sur des voies navigables sans raison professionnelle. Néanmoins, même si elle est moins réglementée que les autres types de navigation, elle implique le respect de certaines lois. Elle demande la possession obligatoire d’un brevet de conduite si vous désirez naviguez dans le pays et si votre bateau mesure 15 mètres ou plus. On distingue deux types de brevets de conduite pour la navigation intérieure.

Il s’agit du brevet de conduite restreint et du brevet de conduite général. Le premier permet de naviguer sur toutes les voies navigables intérieures sauf dans l’Escaut maritime inférieur. Le deuxième, quant à lui, confère le droit de naviguer sans exception sur toutes les voies intérieures du pays. L’obtention d’un brevet demande d’avoir au moins 18 ans, d’être physiquement apte et de réussir à un examen théorique et pratique.

Il est à noter qu’en Belgique, la navigation en mer ne nécessite pas l’obtention d’un brevet. Toutefois, il existe deux sortes de brevets que vous pouvez obtenir en passant un examen. Il s’agit du brevet de Yachtman, recommandé pour la navigation côtière, et du brevet de Navigateur de Yacht, pour la navigation hauturière. Le premier requiert un âge minimal de 20 ans tandis que le second exige d’avoir au moins 21 ans.

La navigation sous pavillon belge

Lorsque vous pilotez hors des eaux du pays, il est important de savoir que naviguer sous pavillon belge vous offre d’importants avantages. Déjà, il vous est possible d’acheter un bateau sans posséder de permis côtier. Ainsi, la limite avec les distances d’un abri n’existeront plus comme c’est le cas avec le permis de mer français. Également, la navigation maritime sous pavillon belge ne requiert aucun permis. De plus, on remarque une grande différence aux niveaux des règles de sécurité qui sont moins draconiennes que celles imposées en France, mais elles sont tout aussi efficaces. Un bateau ayant une immatriculation sous pavillon belge pourra naviguer en mer et sur la plupart des canaux et fleuves de France. Néanmoins, la navigation sous pavillon belge ne permet pas à elle seule de naviguer sur tout l’ensemble des voies maritimes belges et hollandaises. Pour cela, il vous faudra une inscription d’accès belge spécifique.