La course de jetsprint, également appelée sprint boat racing est une course qui fait concourir des jetboats dans une course contre la montre. Chaque jetsprint a une équipe de deux personnes à son bord et passe dans une série de canaux tortueux qui font moins d’un mètre d’eau de profondeur.

Le jetsprint, un sport relativement nouveau

C’est en 1981 qu’est né ce sport en Nouvelle-Zélande. À l’origine, les évènements se tenaient dans les rivières sinueuses qui avaient inspiré Sir William Hamilton pour concevoir le jetboat.

C’est donc suite à cette invention chez leurs voisins néozélandais que Le sprint boat racing est introduit en Australie au milieu de la même décennie.

Un sport qui prend de l’ampleur

De l’état embryonnaire, ce sport gagne en popularité au point d’avoir aujourd’hui un championnat du monde chapeauté par l’Union Internationale Motonautique, qui se déroule alternativement en Nouvelle-Zélande, en Australie et aux États-Unis.

Le déroulement des courses

Le parcours prédéfini des courses prévoit entre 25 et 30 changements de direction à travers les canaux. Les courses, très rapides, ne durent en règle générale entre 45 et 60 secondes. Cela dépend bien évidemment du nombre de concurrents, mais généralement les 16 premiers accèdent au tour suivant. Ce nombre se réduit ensuite à 12, puis 8, 5 et enfin 3.

Les bateaux qui concourent

Les bateaux qui concourent présentent le plus une coque courte, d’environ 4 mètres avec un vé de 23 à 25 degrés, qui permet de tourner sur une courte distance et à haute vitesse.

L’équipage

L’équipage est composé de deux personnes, le pilote et le navigateur. Comme le pilote le fait lors des rallyes, le navigateur guide le pilote tout au long du parcours en lui faisant des signes de la main et en pointant à chaque intersection la direction vers laquelle le bateau doit pointer.